Journal de vanessa

Une histoire fictive de patient d'une clinique Hirslanden

Bodypainting de sécurité

Avant l’opération, j’étais assez nerveuse. Alors que j’étais encore dans le service où je suis traitée, j’ai marqué la jambe à opérer. En plus de la flèche requise, j’ai dessiné un smiley. Peut-être que cela fera plaisir à l’équipe chirurgicale. Mon infirmière, Madame Romanova, m’a expliqué que ce repère permettait de prévenir toute confusion.

Au bloc opératoire, on m’a demandé à plusieurs reprises encore comment je m’appelais, qui allait m’opérer et à quel genou. J’ai trouvé cela un peu curieux, mais, apparemment, c’est la procédure normale ici. Depuis 2009, dans les cliniques Hirslanden, les patients sont interrogés encore une fois sur l’opération qu’ils vont subir avant l’intervention. Ils appellent cela la «Safe Surgery Checklist». Cela permet de vérifier, à différents points de contrôle, quelle intervention doit être effectuée, chez qui, où et de quel côté. Mon bracelet me permet d’être identifiée même quand je ne peux pas communiquer, durant l’opération par exemple. Il sert également pour les examens, les prises de sang ou la prescription de médicaments. C’est vraiment très utile.

Retour au film

A propos du blog

Ce blog a pour objectif d'offrir un accès authentique et le plus simple possible aux thèmes "Qualité chez Hirslanden", "Satisfaction des patients" et "Sécurité des patients". La patiente fictive Vanessa Birrer est confrontée à ces sujets après un cas d'urgence dans une clinique Hirslanden. C'est depuis la clinique qu'elle raconte son histoire sur ce blog.

Bon à savoir

Type? Lieu? Page? Ces trois questions relatives à leur intervention chirurgicale sont notamment posées aux patients dans le cadre de  »Safe Surgery ».

Écrivez un commentaire

Veuillez remplir toutes les cases marqués par * s'il vous plaît