Journal de vanessa

Une histoire fictive de patient d'une clinique Hirslanden

Quand l’appétit va, tout va ou presque

Ma curiosité de journaliste a repris le dessus. J’ai testé mes béquilles et suis allée déambuler un peu dans l’hôpital. Auriez-vous pensé que, aux cuisines, on fait même à manger la nuit? Manifestement, un patient privé avait faim. J’ai commencé à discuter avec le cuisinier. Il s’appelle Martin et vient de préparer un menu tout ce qu’il y a de plus appétissant! J’ai même eu droit à une crevette avant de partir. Ici, la nourriture est vraiment délicieuse. Chaque jour, plusieurs menus différents sont proposés. Tout est fraîchement préparé avec des ingrédients de saison. J’ai photographié tous mes repas. Il y a eu un plat de pâtes et, un autre jour, du poisson.

Martin m’a parlé de la cuisine diététique. Je croyais que c’était pour les personnes qui devaient maigrir, mais il m’a expliqué qu’il s’agissait en fait de repas adaptés aux besoins des patients, en cas d’allergie par exemple, ou de restrictions suite à une opération. Il peut même arriver que des patients doivent prendre du poids. Avec de tels menus, ce n’est pas difficile.

Retour au film

A propos du blog

Ce blog a pour objectif d'offrir un accès authentique et le plus simple possible aux thèmes "Qualité chez Hirslanden", "Satisfaction des patients" et "Sécurité des patients". La patiente fictive Vanessa Birrer est confrontée à ces sujets après un cas d'urgence dans une clinique Hirslanden. C'est depuis la clinique qu'elle raconte son histoire sur ce blog.

Bon à savoir

Les restaurants des cliniques Hirslanden sont également ouverts aux visiteurs et aux invités.

Écrivez un commentaire

Veuillez remplir toutes les cases marqués par * s'il vous plaît