Journal de vanessa

Une histoire fictive de patient d'une clinique Hirslanden

Soins post-opératoires sans souci

Depuis hier, j’ai une voisine de chambre: Madame Weissenstein, ou Ursula. Nous avons tout de suite décidé de nous tutoyer. Sa fille a à peu près mon âge et est également journaliste. Nous avons commencé à discuter et elle m’a donné un peu de courage. Dans le temps, elle a été maître-nageuse sauveteuse. Elle a une nouvelle hanche depuis hier mais se sent déjà étonnamment bien. Elle m’a expliqué que l’on appelait cela l’«orthopédie fast track». Rien à voir avec mon grand-père! À l’époque, on lui avait ouvert la moitié du côté du corps. Aujourd’hui, on ne pratique plus qu’une incision de 10 centimètres et le patient peut rentrer chez lui rapidement.

Ma voisine a même pu se lever le lendemain de son opération. Le Dr Cserhati lui a dit que, du fait de la petite taille de l’incision, les muscles de la hanche étaient peu affectés, ce qui permet aux patients de retrouver leur mobilité beaucoup plus rapidement. En maillot de bain, l’incision ne se voit même pas. Un jour après son opération, j’ai filmé Ursula en train de se lever et, perdue dans mes pensées, je me suis levée moi-même sans mes béquilles. J’ai vite dû de me rasseoir, je ne suis pas encore bien solide sur mes jambes. Cela n’a pas empêché le Dr Cserhati de trouver que la guérison de mon genou progressait bien et de déclarer que je serais bientôt débarrassée de mes béquilles. Si tout va bien, je pourrai remarcher normalement dans six semaines. Pour ce qui est de la rééducation, la clinique possède même un propre institut de kinésithérapie. C’est idéal bien sûr pour les soins postopératoires.

Retour au film

A propos du blog

Ce blog a pour objectif d'offrir un accès authentique et le plus simple possible aux thèmes "Qualité chez Hirslanden", "Satisfaction des patients" et "Sécurité des patients". La patiente fictive Vanessa Birrer est confrontée à ces sujets après un cas d'urgence dans une clinique Hirslanden. C'est depuis la clinique qu'elle raconte son histoire sur ce blog.

Bon à savoir

Hirslanden dirige 87 centres de physiothérapie et d’entraînement médical.

Écrivez un commentaire

Veuillez remplir toutes les cases marqués par * s'il vous plaît